retour

Jazz legend

Hommage à Bud Powell avec Giovanni Mirabassi & Rosario Giuliani Quartet

Pianissimo Vol. XIX "les 100 ans de Bud Powell"

07 septembre

sunside

21h30

* Rentrer le code promo directement dans votre panier

Ouverture des portes 45mn avant le début du concert.

20240618225005

30,00 35,00 

Horaire : 21h30

Tarif : Tarif plein *

35 €
+ -

Horaire : 21h30

Tarif : Tarif adhérent

30 €
+ -

Quantité

* Rentrer le code promo directement dans votre panier

Ouverture des portes 45mn avant le début du concert.

Considéré comme le roi du be-bop et l’un des plus grands pianistes de jazz, Bud Powell (1924-1966) a laissé une empreinte considérable de par une technique singulière comparée à celle de Charlie Parker pour le saxophone. Le pianiste natif de Harlem (New York), encouragé par Thelonious Monk, fait ses débuts dans l’orchestre de Cootie Williams avant d’enregistrer sous son nom une flopée de standards (« Hallucinations », « Tempus Fugit », « Un Poco Loco ») pour les labels Roost, Blue Note et Verve. Victime de violences policières dont il ne se remettra pas, Bud Powell s’exile de 1959 à 1964 à Paris où il termine sa carrière avant un dernier retour pour New York. Son importance dans le passage de l’ère swing au be-bop fut primordiale et son style a influencé autant Miles Davis que Bill Evans.
 

Considered to be the king of bebop and one of the greatest jazz pianists, Bud Powell (1924-1966) left a considerable mark thanks to a singular technique compared to that of Charlie Parker on the saxophone. The pianist from Harlem, New York, encouraged by Thelonious Monk, made his debut in Cootie Williams‘ orchestra before recording a string of standards under his own name (’Hallucinations », “Tempus Fugit”, “Un Poco Loco”) for the Roost, Blue Note and Verve labels. A victim of police violence from which he never recovered, Bud Powell went into exile in Paris from 1959 to 1964, where he ended his career before a final return to New York. He played a key role in the transition from swing to bebop, and his style influenced Miles Davis and Bill Evans alike.

 

Lire la suite